FORUM D'ANUBIS Index du Forum   FORUM D'ANUBIS
Forum sur l'Egypte Antique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
  FORUM D'ANUBIS Index du Forum

 
Nos chers disparus
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet FORUM D'ANUBIS Index du Forum Images et sons Musique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Sam 10 Oct - 07:51 (2009)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Shocked On a appris le décès de Michael Alexander, bassiste du groupe de Thrash Metal anglais Evile, des suites d'une attaque cérébrale survenue pendant la tournée en première partie d' Amon Amarth .
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Oct - 07:51 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Lun 29 Mar - 13:51 (2010)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Jean Ferrat n'est plus

Le chanteur Jean Ferrat est mort samedi 13 mars à l'âge de 79 ans à l'hôpital d'Aubenas, à une quinzaine de kilomètres de son village d'Antraigues-sur-Volane, en Ardèche. Artiste engagé, au service de tous les combats pour la fraternité, la révolte et l'idéal communiste, il était l'auteur, l'interprète et le compositeur de plus de deux-cents chansons.



Né le 26 décembre 1930 à Vaucresson dans les Hauts-de-Seine, Jean Ferrat, né Jean Tenenbaum, a 11 ans lorsque son père, juif émigré de Russie, est déporté. L'enfant est sauvé grâce à des militants communistes, ce qu'il n'oubliera jamais. A la Libération, il quitte le lycée pour aider sa famille, et devient aide-chimiste jusqu'en 1954, date à laquelle il passe ses premières auditions dans des cabarets parisiens.

Après avoir écrit la musique des Yeux d'Elsa (1956) pour André Claveau, il chante régulièrement à La Colombe, puis fait sa première grande scène à l'Alhambra en 1961 où il triomphe avec Ma môme, et Deux enfants au soleil. Rapidement, Jean Ferrat choisit d'interpréter des textes plus engagés, comme Nuit et Brouillard (1963), non diffusée par les radios, puis Potemkine (1965), interdite d'antenne.

Compagnon de route du Parti communiste français, sans jamais en avoir été membre, il affirme haut et fort ne pas être un "béni-oui-oui" du parti. Ainsi sa chansons Bilan (1980) fustige la déclaration de Georges Marchais sur le "bilan globalement positif" des pays de l'Est. Camarade qui dénonce l'invasion russe de Prague en 1968.

En 2007, Jean Ferrat s'était prononcé en faveur d'une candidature de l'altermondialiste José Bové comme représentant d'une gauche antilibérale pour l'élection présidentielle. Son dernier engagement politique était dans le cadre de la campagne des élections régionales le soutien de la liste du Front de Gauche en Ardèche, où il résidait.

A la scène, qu'il quitte après un passage au Palais des sports en 1972, il préfère son Ardèche d'adoption, qui lui inspire La Montagne, l'un de ses plus grands succès.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Jeu 30 Déc - 17:23 (2010)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Décès de Bobby Farrell, chanteur de Boney M.



Bobby Farrell, le chanteur du groupe Boney M., est décédé à Saint-Pétersbourg à l'âge de 61 ans, a indiqué jeudi son agent. Il était en Russie pour une série de concerts.

Bobby Farrell, le chanteur et danseur du groupe disco Boney M., est décédé jeudi à Saint-Pétersbourg, en Russie, où il donnait des concerts, a annoncé à l'AFP son agent John Seine aux Pays-Bas.

"Il a été trouvé mort dans son lit" dans une chambre d'hôtel de Saint-Pétersbourg jeudi matin, a déclaré M. Seine à l'AFP par téléphone de Heemstede (nord des Pays-Bas), précisant que la "cause du décès n'est pas connue".

De 1976 à 1985, Bobby Farell a formé avec Liz Mitchell, Maizie Williams, et Marcia Barrett le groupe Boney M., qui a connu de nombreux succès avec ses chansons "Daddy Cool", "Rasputin", "Sunny" ou "Rivers of Babylon" notamment. En moins de 10 ans, le groupe a vendu plus de 150 millions de disques à travers le monde.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 18:28 (2011)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

John Barry est mort



John Barry est mort d’une crise cardiaque à 77 ans. Les James Bond perdent leur compositeur le plus célèbre.

Fils d'une pianiste et d'un propriétaire de salles de cinéma, John Barry semblait destiné à devenir compositeur de musique de films. Il avait tout d'abord reçu une formation de pianiste classique, avant de s'intéresser au jazz et d'apprendre la trompette. En 1957, à 24 ans, le jeune homme forme, avec sept compères, les John Barry 7, ou JB7. Le groupe passe dans une émission de la BBC et le leader se lie d'amitié avec le chanteur Adam Faith, qui le recommende pour son premier emploi de compositeur de musique de film. Il s'agit de L'Aguicheuse, c'est en 1960. Le film, Beat Girls en anglais, est le premier d'une très longue série, dont Goldfinger, qui classe Barry au rang des plus grands.

Cette musique avait pourtant failli ne jamais être diffusée. En septembre 1964, le producteur Harry Saltzman, qui vient d'écouter la bande son de Goldfinger, passe un coup de fil à Barry. «Harry ne venait jamais aux séances d'enregistrement, avait confié Barry au Telegraph. Et il m'a dit «John, c'est le pire putain de morceau que j'ai entendu de toute ma vie! On sort dans trois semaines, autrement j'aurais viré ce putain de morceau du film. Je l'aurais viré! Viré!».

Mais Harry Saltzman n'a jamais eu le temps de virer la chanson. Heureusement pour lui, pour le film et pour John Barry. Le compositeur poursuivit sa brillante carrière. Cotton Club (de Coppola), Out of Africa (de Sydney Pollack) ou Danse avec les loups (de Kevin Costner) suivirent Bons Baisers de Russie, et Goldfinger. Quatre Oscars et quantité d'autres prix et nominations vinrent couronner son travail.

C'est David Arnold, lui aussi compositeur de bandes originales de James Bond (Demain ne meurt jamais) qui a annoncé le décès le premier, lundi matin: «C'est avec le coeur lourd que je vous annonce que John Barry est décédé ce matin» a-t-il twitté. Le compositeur laisse derrière lui sa fille Kate Barry, née de son mariage avec Jane Birkin, dont il fut le premier mari, et trois autres enfants, de trois autres femmes, dont deux qu'il épousa.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Lun 31 Jan - 18:52 (2011)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

John Barry (suite) 



1962 : James Bond 007 contre Dr. No 
 
1963 : Bons baisers de Russie  
 
1964 : Goldfinger 
 
1965 : Opération Tonnerre 
 
1967 : On ne vit que deux fois  
 
1969 : Macadam Cowboy 
 
1969 : Au service secret de Sa Majesté  
 
1971 : Les Diamants sont éternels  
 
1971 : Amicalement vôtre (TV) 
 
1974 : L'Homme au pistolet d'or 
 
1976 : King Kong  
 
1979 : Moonraker 
 
1983 : Octopussy 
 
1985 : Dangereusement vôtre  
 
1993 : Proposition indécente 
 


 
 

 
 
moi ma préférée c'est " amicalement votre "  
 
puis viennent derrière certains james bond  
 
:isis: Twisted Evil :isis:  
 

_________________


Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Dim 24 Juil - 06:22 (2011)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Amy Winehouse a été retrouvée aujourd'hui morte à son domicile londonien



La chanteuse anglaise avait 27 ans.
C'est une terrible nouvelle qui vient de tomber ... Le corps inanimé d'Amy Winehouse a été retrouvé aujourd'hui à son domicile londonien. La chanteuse anglaise avait 27 ans. Alors qu'elle luttait encore contre de nombreuses addictions, alcool, drogues, malgré sa volonté de revenir sur scène, comme le mois dernier à Belgrade, en Serbie, où elle avait été hué parce qu'elle ne tenait plus debout, Amy Winehouse ne cessait d'enchaîner les rehab sans jamais vraiment réussir à faire son come-back. Elle avait même finalement annulé entièrement sa dernière tournée. 
La police britannique confirme dans les médias anglais avoir reçu un appel à 16h05 heure locale demandant de l'aide dans le quartier de Camden, où résidait Amy Winehouse. Une fois sur place, les secours ont découvert le corps inanimé de la chanteuse.
Si pour l'heure les causes de la mort de l'interprète de Rehab ou Back to Black restent indéterminées, les médias anglais penchent d'ores et déjà vers une overdose liée à l'alcool ou la drogue mais rien n'a pour l'instant été officiellement été confirmé.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 14:20 (2012)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Mort de Whitney Houston à 48 ans

C'est un véritable choc dans le monde de la musique pop : la star Whitney Houston a été retrouvée morte, ce samedi, dans une chambre d'hôtel de Beverly Hills.


L'une des plus grandes divas de la pop et de la soul s'est éteinte ce samedi, à Los Angeles. Whitney Houston a été retrouvée morte dans une chambre d'hôtel de Beverly Hills, aux alentours de 16 heures. Depuis, c'est le choc et la consternation qui dominent, partout dans le monde. Il faut dire que celle qu'on surnommait "La Voix" fait tout simplement partie des chanteuses ayant vendu le plus d'albums dans toute l'histoire de la musique.


Une carrière unique, qu'elle commence très jeune, à l'âge de 14 ans, en 1977. Le succès arrivera quelques années plus tard, dès la sortie de son premier album intitulé Whitney Houston, qui a généré trois singles n°1 aux USA (Saving All My Love For You, How Will I Know et Greatest Love Of All) et qui s'est écoulé à plus de 24 millions d'exemplaires.



 

 
 
 
En 30 ans de carrière Whitney Houston a vendu plus 170 millions de disques à travers le monde et aura également connu une petite carrière au cinéma, surtout marquée par l'énorme succès deBodyguard (avec Kevin Costner) et du tube I will always love you, qui restera comme l'une des chansons les plus marquantes du 7e art. Mais au début des années 2000, Whitney Houston se fait plus discrète, face aux petites jeunes qui débarquent. Elle a du mal à retrouver le top des ventes, divorce de son mari Bobby Brown et finit par sombrer totalement dans la drogue et l'alcool. Son dernier album, I look to you, est sorti en 2009. En 2010, elle avait dû annuler une partie de sa tournée en Europe pour être hospitalisée, à Paris, suite à une infection respiratoire.
On ne connaît pas encore les causes exactes du décès de Whitney Houston, morte le samedi 11 février 2012, à l'âge de 48 ans seulement. Un grand hommage lui sera probablement rendu ce soir, lors de la grande fête de la musique américaine, les Grammy Awards, où Whitney Houston a souvent brillé (6 trophées et 26 nominations).
_________________


Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Lun 30 Avr - 11:03 (2012)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Le chanteur Eric Charden est décédé dimanche matin



Le chanteur Eric Charden, qui a formé un célèbre duo avec Stone dans les années 70, est décédé dimanche matin à l'âge de 69 ans, a annoncé son service de presse à l'AFP.

Le chanteur, né le 15 octobre 1942 à Haïphong au Vietnam, a succombé à "une longue maladie" et "laisse avec Stone, sa complice de toujours, un dernier album +Made in France+ auquel il tenait énormément et dont il était très fier", ajoute Aidem Communication.

Il avait confié à Paris Match en décembre 2010 être "atteint d'un cancer des ganglions".

La promotion de l'album l'avait beaucoup fatigué et son médecin lui avait imposé un repos complet la semaine dernière pour quinze jours. Il avait en conséquence annulé des interviews (dont une pour l'AFP) et des émissions de télévision.

A l'apogée de la période yéyé, le jeune auteur-compositeur écrit pour Monty, Eddy Mitchell, Dick Rivers, Sheila, Sylvie Vartan, Johnny Hallyday, Claude François. En 1967, il connaît son premier gros succès en tant qu'interprète avec le slow "Le monde est gris, le monde est bleu".

Il s'était rendu célèbre avec le duo qu'il avait formé avec la chanteuse Stone (née Annie Gautrat) qui a été sa compagne, et avec qui il a eu un fils, Baptiste. Le duo a connu une grand popularité dans les années 70 avec de nombreux succès dont "L'Aventura" et "Made in Normandy". Il s'était reformé il y a quelques années pour la tournée "Âge tendre et Têtes de bois". Il avait été nommé, avec Stone, chevalier de la Légion d'Honneur en janvier dernier.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 17:24 (2012)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Mort de la chanteuse Donna Summer


La reine du disco est décédée des suites d'un cancer à l'âge de 63 ans.


La presse américaine annonce le décès de la chanteuse de disco Donna Summer. 
De son vrai nom LaDonna Andrea Gaines (née le 31 décembre 1948 à Dorchester, un quartier de Boston et morte le 17 mai 2012) Véritable icone des années 1970-1980, LaDonna était notamment l'interprète de Love to love baby, Last dance ou encore I feel love, autant d'airs inoubliables repris par les plus grands, comme Beyonce, Madonna ou Jimmy Somerville. Elle avait reçu le Grammy Award en 1978 pour Last dance et en 1979 pour Hot Stuff. Sur l'ensemble de sa carrière, elle a vendu plus de 130 millions d'albums.
Née dans une famille de sept enfants, elle chante dès l'âge de dix ans en tant que soliste dans le chœur de son église.
 En 1967, elle abandonne l'école pour devenir chanteuse professionnelle et fait ses débuts avec Crow, un groupe de rock blanc qui joue dans les clubs de Boston et parfois de New York. C'est dans cette dernière ville qu'elle restera, dans l'espoir de remplacer Melba Moore qui avait abandonné son rôle dans Hair. Ce qu'on lui proposera sera un rôle dans la version allemande :
 à 19 ans, elle part donc pour l'Europe où elle jouera de nombreuses comédies musicales. En 1968, elle a chanté en allemand dans Haare, version allemande de Hair, puis en 1970 dans Ich bin Ich et en 1971 dans Godspell. Elle a aussi participé à cette époque à Showboat et à Porgy & Bess. Elle joue sous le nom de Donna Gaines et même de Gayn Pierre pour Ich bin Ich et Godspell.
Parallèlement, elle enregistre des chansons avec un groupe intitulé The Veith Marvos Red Point Orchestra, dont fait aussi partie Liz Mitchell, future chanteuse de Boney M. Ils ont enregistré un disque composé de neuf chansons où Donna Summer n'est parfois que l'élément d'un chœur (1973). Ce disque sera amplement réédité par la suite sous de nombreux titres, sans l'autorisation de la chanteuse (sous 32 versions différentes, avant des remixes en 1992 puis en 1999).


Son premier single date de 1971, deux titres co-écrits et réalisés par Vincent Malouney. Suit en 1973 deux chansons blues-rock. Elle y apparaît sous le nom de Donna Gains.
Depuis Mannheim, où elle se marie au peintre autrichien Dieter Sommers, elle répond en 1974 à une annonce demandant une choriste. Ceci conduit à sa rencontre avec Pete Bellotte et Giorgio Moroder. Avec eux, elle enregistre un album, Lady of the Night.


Love to Love You. est à l'origine d'un simple (aujourd'hui appeler single) uniquement sorti en Europe. Ce titre court devient Love to Love You Baby et dépasse le quart d'heure après que lors d'une fête privée le patron de Casablanca, Neil Bogart, avait été obligé de le passer et de le repasser à la demande de ses invités. Les réalisateurs artistiques de Summer lui concoctent alors une nouvelle formule qui aboutit à l'album Love to love baby (1975) où la chanson-titre est remixée. Le succès, testé d'abord dans les discothèques françaises, est immense et cette chanson fait date de par l'audace du concept : pendant plus de 16 minutes, Summer soupire des paroles clairement érotiques alternant avec de longs moments dévolus aux choristes et aux musiciens (basse, synthétiseur, violons) sur fond de grosse caisse envahissante, lente et sourde. C'est le triomphe d'une petite production incluant à peine une quinzaine de personnes, qui a enregistré le disque en deux mois (mai-juin 1975). Mais c'est surtout le triomphe d'un concept né sous la houlette de deux réalisateurs artistiques - Pete Bellotte et Giorgio Moroder - et l'apparition d'un son immédiatement identifiable par son utilisation du synthétiseur - Love to love you baby devient un énorme hit dans les boîtes gays et marque l'avènement du disco tandis que de nombreuses radios refusent de la passer vu son caractère trop sexuel. Néanmoins c'est le début du raz-de-marée Donna Summer. Love to love you baby rentre dans les listes américaines en décembre 1975 et devient la meilleure vente pendant quatre mois. Classée no 2 en février 1976, elle dépasse rapidement le million de ventes. Au Royaume-Uni, elle est classée le 17 janvier 1976 et monte jusqu'à la cinquième place. Le 19 février le simple est disque d'or aux États-Unis tout comme le lp du même nom (no 6 R&B et no 11 pop). Love to love you baby est aussi le cinquième simple le plus vendu de Summer tout au long de sa carrière.



 
 
 
En 1984 le succes decline avec le desintéré du public pour ses nouveaux albums et ses remixs qui ne sont pas foncièrement mauvais, mais manquent de relief et de personnalité.
Après cette date, la religion prend le pas sur la musique et avec elle le début d'une rumeur qui plombera la suite de sa carrière. Elle aurait fait des remarques désagréables sur le sida et les gays en 1983, à une époque où les gays des États-Unis étaient en pleine négation de l'épidémie ; Summer n'arrêtera pas par la suite de répéter qu'il s'agissait d'une calomnie et elle fera un grand nombre de concerts gratuits en faveur des gays. Mais le mal est fait et ses conséquences seront profondes et durables.
Retirée dans son ranch californien, elle peint et va à l'église. 
"Après avoir connu un tel succès, je ne savais plus quoi faire. Plus rien n'avait de signification. Je me suis senti désespérée et déprimée. J'ai commencé à prendre des médicaments", racontait la chanteuse, des années plus tard, à la télévision. C'est par la prière qu'elle a finalement retrouvé goût à la vie, disait-elle dans cette même interview.
 Il faut attendre fin 1987 pour son retour avec All Systems. L'album est peu marquant si l'on excepte le titre Fascination. Pour la venue du Pape aux États-Unis, elle chante aussi dans The Planet Is Alive.
Entre 1989 et 1997 elle enregistre et remixe des albums qui ont des succes mitigés jusqu'au  4 février 1999 ou elle fait un retour réussi avec un concert au Manhattan Center de New York. Elle y reprend ses principaux hits et des chansons de sa future comédie musicale Ordinary girl qui est une sorte de version broadwayienne de Once Upon a Time. L'interprétation des chansons est dynamique face à un public très réceptif et le disque est une réussite alors qu'en fait elle est assez statique sur scène. Les chansons en studio ont un grand succès en discothèque. La première est une reprise dance de Con te partirò (I Will Go With You) d'Andrea Boccelli. La seconde, Love Is The Healer mélange des chants pseudo-religieux sur fonds de fracas de boîtes à rythme. Cela ne les empêche pas de se classer no 1 dance. Con te partirò (I Will Go With You) est disponible en de nombreux remixes
puis avec l'arrive des annees 2000 vient le temps des compilations de toutes sortes et de tous genres qui obtiennent des succes plus ou moins importants dans les charts .


Selon TMZ, la star née en 1948 est décédé d'un cancer des poumons.
L'annonce de sa mort a provoqué un flot de réactions sur Twitter. 'Repose en paix Donna Summer!!! Tu as vraiment changé la donne', a écrit la chanteuse Mary J. Blige. 'Mes condoléances à la famille et aux proches de Donna Summer. Elle va terriblement nous manquer. Elle était vraiment la reine du disco', écrit la chanteuse La Toya Jackson.
Signe de l'influence de Donna Summer par delà les genres musicaux, en France, le groupe de rap '113' lui a rendu hommage : 'Après Whithney Houston, une autre grande légende de la musique vient de nous quitter... Repose en paix Donna Summer', est-il écrit dans le message de @mokobe113, l'un des membres du groupe.
Donna Summer essayait ces derniers mois de terminer un album, indique TMZ
_________________


Revenir en haut
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Dim 27 Mai - 12:17 (2012)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant



Robin Gibb, la voix des Bee Gees, est mort



Apres la mort d'Andy le 10 Mars 1988, c'est robin, 9 ans apres son jumeau Maurice, qui s'eteint à 62 ans.


 Né le 22 décembre 1949 sur l'île britannique de Man d'un père batteur et musicien, une demi-heure avant Maurice, Robin Gibb a succombé à un cancer du foie et de l'estomac (maladie hereditaire dont maurice avait succombe en son temps), compliqué par une pneumonie, qui le laissait émacié ces derniers mois derrière ses petites lunettes bleues.



 
 
 
 
 
 
 
 

 Barry, Robin, Maurice & Andy 1977 
 
  
 
 Du groupe fondé avec son jumeau et leur aîné de trois ans, Barry, en Australie où la famille avait émigré en 1958 et où ils  récoltèrent leurs premiers succès, il était le leader et l'épine dorsale.
 
 
 
 Dès leur retour en Angleterre en 1967, ils accèdent à la renommée mondiale avec un hit soigneusement marketé, "New York Mining Disaster 1941" et s'accrochent pour de bon au sommet des hit-parades des années 70, même si chacun d'eux a un temps testé une carrière en solo."Stayin' Alive", "How Deep Is Your Love", "Night Fever"...
 Mais le succès s'installe en 1977-78 quand les principaux titres de "Saturday Night Fever", le film de John Badham, se mettent à tourner en boucle sur les radios et dans les discothèques du monde entier, transformant toute une génération de jeunes dragueurs en John Travolta (qui récidive l'année suivante dans "Grease").


"Stayin' Alive", "How Deep Is Your Love", "Night Fever", "You Should Be Dancing"... assurent la fortune de leurs auteurs-interprètes: à la fin de la décennie 70, les frères Gibb deviennent les seuls chanteurs au monde à avoir aligné simultanément cinq titres dans le Top Ten.
 Courtisés, ils produisent et écrivent pour d'autres artistes comme Barbara Streisand, Diana Ross ou Dolly Parton 
 Après le décès brutal de Maurice en janvier 2003, Robin était devenu le gardien de la mémoire Bee Gees. Depuis 2010, des problèmes de santé l'avaient contraint à annuler plusieurs fois des dates de tournées.
 En février 2012, après l'ablation d'une tumeur au colon, il avait assuré se rétablir de façon "spectaculaire". Mais suite à une pneumonie, son état s'était rapidement détérioré ces derniers temps et Robin Gibb, hospitalisé, n'avait pas pu assister à la première à Londres de "The Titanic Requiem", sa première composition classique marquant le centenaire du naufrage de ce paquebot de légende. "C'est le seul endroit où, en deux ans et demi, il voulait vraiment être, et il n'a pas pu" être présent, avait raconté à la BBC début avril l'un de ses fils, Robin-John, qui a collaboré avec le chanteur pour l'écriture du requiem. "Ca me fend le coeur, mais il pourra le voir. Ca a été enregistré", ajoutait-il.
 Robin Gibb qui y interprète une chanson, "Don't Cry Alone" ("Ne pleure pas seul"), relevait dans la bande annonce du Requiem, enregistrée par le prestigieux Royal Philharmonic Orchestra: "La musique n'a pas nécessairement besoin d'être compliquée. Il faut qu'elle fasse écho à l'esprit humain" - comme un saisissant raccourci pour l'ensemble de son œuvre.
 Les Bee Gees ont vendu plus de 200 millions d'albums, preuve qu'ils savaient toucher les foules au cœur.
 En octobre 2010, Robin Gibb a été interviewé par le Daily Mail (publication du Royaume-Uni) et a confirmé que l'histoire des Bee Gees sera racontée dans un film de Steven Spielberg. Robin a déclaré au Daily Mail: "Le film va être réalisé par des acteurs très connus. Ce sera l'histoire de notre vie. Barry et moi seront impliqués dans l'aspect technique". Un des défis pour Spielberg sera de répliquer les harmonies à trois voix distinctives des frères et le fausset de Barry. Robin dit : « J'aimerais que nos enregistrements originaux soient utilisés car il est très difficile de les imiter ».




_________________


Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 28 Mai - 07:35 (2013)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Mort de Georges Moustaki, le chanteur du "Métèque"



Il venait d'avoir 79 ans. Le chanteur et compositeur Georges Moustaki est mort dans la nuit de mercredi 22 à jeudi 23 mai. Il souffrait d'un emphysème, une maladie incurable des alvéoles pulmonaires. "Après une lourde opération et un été de rééducation à la Maison du Mineur à Vence [Alpes-Maritimes], l'artiste était en convalescence sur les hauteurs de Nice, assujetti à la machine qui le maintient en vie", racontait Nice Matin en janvier, à l'occasion d'une des dernières interview de Giuseppe Mustacchi, le vrai nom du chanteur.

Deux ans auparavant, il avait confié dans une interview à La Croix qu'il souffrait de problèmes respiratoires et que sa maladie, "irréversible", le rendait "définitivement incapable de chanter".

Né en 1934 à Alexandrie (Egypte), le chanteur est arrivé à Paris en 1951, croisant le chemin de Georges Brassens qui l'intronise dans les nuits de Saint-Germain-des-Prés. C'est en son hommage qu'il a adopté le prénom Georges.

Cette figure de la chanson française a écrit quelque 300 chansons interprétées par Barbara, Juliette Gréco, Reggiani, Yves Montand ou encore Serge Reggiani. Il était notamment l'auteur de Milord (1959), chanté par Edith Piaf, et l'auteur et interprète du célèbre morceau Le Métèque (1969).
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mer 29 Jan - 17:14 (2014)    Sujet du message: Nos chers disparus Répondre en citant

Le chef d'orchestre Claudio Abbado est mort



Claudio Abbado était un miracle de la musique, un chef d'orchestre inspiré, profond, cultivé, exceptionnel à l'opéra comme au concert et ouvert aux musiques de son temps. Il était aussi un miraculé de la vie : opéré en juillet 2000 d'un cancer à l'estomac, l'Italien était revenu sur scène, en janvier de l'année suivante, amaigri, vieilli de vingt ans, mais il avait repris ses activités avec une énergie nouvelle et salvatrice. Il déclarait, deux ans plus tard, dans un documentaire de la chaîne Arte : « J'ai appris des choses nouvelles, cette interruption a été une expérience exceptionnelle qui fait que je vois et sens tout de manière différente. » En dépit de nombreuses rémissions, ce cancer aura fini par le vaincre, le 20 janvier, à Bologne, quelques mois après sa dernière apparition publique, le 24 août 2013, au Festival de Lucerne, dans la Symphonie inachevée de Schubert et la Symphonie n° 9 de Bruckner. Claudio Abbado avait 80 ans.
Bel homme à l'austère figure, Abbado dirigeait d'un geste sûr et élégant, mais cette grâce n'avait rien de cosmétique. D'ailleurs, la profondeur de la musique imprimait à son visage des expressions d'une austérité douloureuse et son regard prenait parfois des couleurs d'outre-monde et d'apocalypse, notamment dans la musique de Gustav Mahler, ainsi que le montrent les concerts filmés au Festival de Lucerne (disponibles en DVD), où il retrouvait chaque été, à la fin de sa carrière, l'Orchestre en résidence qu'il avait ressuscité en 2003.

LIBERTÉ SOUVERAINE

Le 25 janvier 2001, à la tête de l'Orchestre philharmonique de Berlin, dont il avait pris les commandes en 1990, Abbado dirigeait le Requiem de Verdi en commémoration du centenaire de la mort du compositeur. En coulisses, quelques heures plus tôt, beaucoup de membres de son entourage professionnel ne cachaient pas leur inquiétude et certains émettaient même des pronostics négatifs sur la capacité d'Abbado à diriger le concert, voire à « tenir » jusque là. En dépit de cette ambiance mortifère, il dirigea superbement. Mais ce fut un choc pour le public présent ce soir-là - puis, le surlendemain, pour les spectateurs d'Arte qui diffusait le programme - que de voir le juvénile et séduisant sexagénaire transformé en vieillard au visage émacié.

Alors qu'il gravissait lentement et difficilement la rampe qui mène des coulisses au podium, il était impossible de ne pas penser à Herbert von Karajan, son prédécesseur à ce poste, dont les dernières années avaient montré, dans les mêmes lieux, un homme luttant contre la tyrannie d'un corps débilitant. Mais Abbado se remit et reprit de plus belle ses activités. Et le chef passa à autre chose, qui fut l'exercice d'une liberté souveraine : après avoir quitté en 2002 son poste berlinois, laissant la baguette à Simon Rattle, Claudio Abbado allait se délester des obligations liées à des institutions aussi prenantes que celles dont il avait eu la charge au cours de sa belle carrière (il avait auparavant été chef permanent, directeur musical et directeur artistique de la Scala de Milan de 1968 à 1986 ; chef permanent puis directeur musical de l'Orchestre symphonique de Londres de 1979 à 1989 ; directeur musical de l'Opéra de Vienne de 1986 à 1991).

LA VÉRITÉ ENTRE LES NOTES

Plutôt que d'accepter les invitations des grands orchestres et opéras internationaux, il continua de travailler prioritairement avec des formations non permanentes aux effectifs allégés, comme l'Orchestre de chambre de l'Europe ou le Mahler Chamber Orchestra, avec lesquels il enregistra et réenregistrera avec une vitalité nouvelle des œuvres classiques de son répertoire, comme les symphonies de Haydn, Beethoven (et son opéra Fidelio) ou Schubert (pour Deutsche Grammophon, son principal label discographique).

Cette vitalité n'était pas seulement due à l'« expérience exceptionnelle » procurée par la rémission de sa maladie, mais aussi à une capacité à se remettre en question. « Comme je suis d'une nature curieuse, j'apprends toujours », aimait-il à dire. Bien avant la vogue « baroqueuse », Abbado avait coutume de consulter les manuscrits autographes où des détails non respectés par les éditions courantes livraient d'éclairantes informations. Pour autant, le chef ne faisait pas religion de l'Urtext (« texte original ») et, en musicien pragmatique, n'hésitait pas à rappeler l'importance aussi grande des premières éditions, corrigées par les compositeurs, lesquelles proposaient une couche d'information supplémentaire.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:01 (2017)    Sujet du message: Nos chers disparus

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet FORUM D'ANUBIS Index du Forum Musique
Page 3 sur 3 Aller à la page: <  1, 2, 3
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Egyptian_Theme by Mojy, © 2003 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com