FORUM D'ANUBIS Index du Forum   FORUM D'ANUBIS
Forum sur l'Egypte Antique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
  FORUM D'ANUBIS Index du Forum

 
Cléopâtre, la comédie musicale

 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet FORUM D'ANUBIS Index du Forum Images et sons Musique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 17:07 (2008)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

Je vais voir ce spectacle le 20 novembre au Zénith de Strasbourg.
Voici le lien du site, pour voir si il passe chez vous, cliquez sur LE SPECTACLE et dans le menu déroulant choisissez DATES

http://www.cleopatre.com/index.php
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 21 Déc - 17:07 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Dim 21 Déc - 20:03 (2008)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

il pâsse le 15 et 16 mai chez moi
j'irais bien le voir sauf que mon mari est contre Embarassed Mad
_________________


Revenir en haut
Meryt-Aton


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2008
Messages: 27
Localisation: Nice

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 11:42 (2008)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

Il passe en Novembre chez moi
J'ai vraiment hâte !! Smile
_________________
Tu apparais dans la perfection de ta beauté Dans l'horizon du ciel, Disque vivant.


Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 15:53 (2008)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

samedi 14 novembre 09 Nice Nikaia
vendredi 20 novembre 09 Strasbourg Zénith

Si j'ai bien compris toute la troupe va arriver sur les genoux après une distance pareille !! Ils ont 6 jours pour s'en remettre ! Mr. Green Mort de Rire :anubis:
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Meryt-Aton


Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2008
Messages: 27
Localisation: Nice

MessagePosté le: Jeu 1 Jan - 13:34 (2009)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

Oui mais je pense qu'il vont être en pleine forme Wink
_________________
Tu apparais dans la perfection de ta beauté Dans l'horizon du ciel, Disque vivant.


Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Dim 8 Mar - 07:09 (2009)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

Sofia Essaïdi : victime d'un malaise... obligée d'être remplacée dans Cléopâtre !


Sofia Essaidi et Kamel Ouali

Depuis près de cinq ans, Sofia Essaïdi, 24 ans, ex-candidate de la Star Academy ne vit que pour Cléopâtre, la comédie musicale pharaonique de Kamel Ouali qui cartonne. Répétitions, chant, danse, depuis des mois, Sofia ne se ménage pas.

Mais le 27 février dernier, à bout de force, le corps de la chanteuse lui a envoyé un violent signal d'alerte, révèle Closer. Alors que la troupe s'apprête à chanter le final dans la salle du Palais des sports qui l'accueille depuis fin janvier, Sofia manque à l'appel. Le public guette une arrivée acrobatique, mais la chanteuse ne reviendra pas. Elle vient d'avoir un malaise dans les coulisses. Christopher Stills (le fils de Véronique Sanson), César dans la comédie musicale, prend le micro pour expliquer qu'elle a été victime d'un malaise vagal. Eh oui, Sofia est Cléopâtraque !

Le médecin de garde présent ce soir-là est catégorique : c'est du surmenage ! Le lendemain, le samedi 28 février, Kamel Ouali décide de laisser Sofia se reposer et fait entrer Fanny Fourquez, la doublure de Sofia. Le public n'est pas dupe, il s'aperçoit qu'on lui a changé sa Cléopâtre, mais la jeune chanteuse s'en sort admirablement. Moulée dans la robe de reine confectionnée pour Sofia, l'illusion est quasi-parfaite.

Vingt-quatre heures de repos auront suffi à Sofia. Le dimanche 1er mars, elle est de retour sur scène, prête à retrouver son public. Le lundi suivant, après avoir enchaîné les représentations, Sofia est allée courageusement enregistrer le clip au profit du Sidaction qui sera diffusé, ainsi que celui de nombreux artistes, le 21 mars, sur France 2, tourné par Fabrice Laffont. Malgré le froid, Sofia a été très professionnelle devant la pyramide du Louvre, pour tourner sa séquence avec ses camarades de Cléopâtre. On appelle ça du courage ou... de l'abnégation.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Dim 8 Mar - 13:07 (2009)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

je ne  c pas qui je verais sur scene le 14 mai   
car mon mari viens de m'offrir 3 places   
que ne ferait il pour rentrer ds mes bonnes graces   
pour aller voir le spectacle à la halle tony garnier à lyon  
qd je dis m'offrir c peut etre un bien gd mot   
c sur les demandes instantes de ma fille ainee   
que mon mari à pense à acheter ces places   
mais tant pis l'essentiel etant que j'y aille  
:isis: Mr. Green   Wink :isis:   

_________________


Dernière édition par athor le Dim 8 Mar - 14:50 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Dim 8 Mar - 13:10 (2009)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

un  dernier mot   
les dates de lyon etaient le 15 ET 16 MAI  
vu la demande ont ete rajoute  
le 14 et le 17 ce qui fait 4 jours   
et il ne reste plus beaucoup de places  
hatez vous si vous voulez voir le spectacle à lyon  
:isis: Twisted Evil :isis:    

_________________


Revenir en haut
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 13:44 (2009)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

et voilà la date se rapproche Cool  
c pour jeudi 20h Wink  
g hate d'y etre Okay  
j'espere pouvoir prendre des photos Idea  
Smile afin de pouvoir vous en faire profiter Smile  
c ce que je v faire moi Very Happy de toute façon Very Happy  
musik je vous en parlerais apres musik  
:isis: Twisted Evil :isis:  

_________________


Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Lun 8 Juin - 09:01 (2009)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

Je vous fait profiter d'un interview avec Sofia Essaïdi organisé par AOL

Bonjour Sofia.
Bonjour.

Je crois que c’était un rêve d’enfant que d’incarner un personnage de comédie musicale ?
Oui, c’était un rêve d’enfant, parce que j’ai toujours adoré chanter, danser, jouer la comédie, et je n’ai jamais su ce que je préférais. Un jour je découvre une comédie musicale et je me rends compte qu’on a le droit de ne pas choisir et de faire les trois en même temps. C’est resté en tête. Je n’aurais jamais imaginé avoir un rôle aussi beau que Cléopâtre, c’est bien au delà de toutes mes espérances.

Je crois qu’adolescente vous avez le souvenir d’une comédie musicale en particulier, qui a marqué les esprits ?
J’ai un souvenir assez mignon, je crois que c’était « Les dix commandements » ou « Roméo et Juliette », je ne sais plus. J’étais dans la salle du Palais des Sports avec ma mère, j’habitais au Maroc, on venait en France pour voir les comédies musicales. On était dans la salle et j’ai eu une petite larme, je dis à ma mère « Je veux faire ça ». Et elle me dit « Tu y seras un jour ». Quelques années après j’y suis, c’est plutôt touchant comme souvenir.

Que reste-t-il en mémoire du casting de Cléopâtre ? Ça n’a pas été simple…
Le casting a été très long, un an et demi, j’ai dû passer peut être huit castings entre le chant, la danse et le théâtre. C’était très long parce qu’on n’avait jamais de date de fin. Tous les mois, les résultats devaient tomber le mois d’après… On était dans une éternelle attente. J’ai mis ma vie entre parenthèse pendant un an et demi, j’ai pris des cours, c’était très intéressant. Mais je n’ai pas travaillé vraiment. Heureusement j’avais le Maroc, je faisais souvent des concerts au Maroc. Mais en France, j’ai eu un gros stand by, qui m’a renforcé c’est sûr, mais qui m’a plongé dans une période de doute assez intense.


Kamel Ouali vous avait pressenti pour ce rôle, ce n’était pas encore validé parce qu’il y avait tout un casting pour voir si éventuellement, il y avait mieux... Mais non, finalement Sofia a été retenue. En même temps, il avait eu le temps de tester vos capacités pendant les primes de la Star Academy ? Il faisait faire beaucoup de choses ?
Je pense que Kamel avait des idées bien claires dans la tête mais c’était d’autres personnes qu’il fallait convaincre, tout le reste de la production, les producteurs qui ne me connaissaient pas vraiment, où n’avait pas d’atomes crochus par rapport au fait que je vienne de la Star Ac. Ça faisait deux personnes de la Star Ac dans le même projet, ça pouvait être compliqué. Il a fallu convaincre ces personnes là, ce qui a été difficile, et évidemment ne pas décevoir Kamel par rapport aux attentes qu’il avait de moi.


Il y a eu une implication personnelle au niveau du rôle, dans la musique, le texte, une implication totale par rapport au rôle ?
J’en suis très fière. Je suis arrivée dans le projet au tout début, j’ai eu le crédit de pouvoir m’intéresser aux textes, aux chansons, même aux costumes, parce qu’il se trouve que pendant le spectacle j’ai des chorégraphies assez difficiles ou des placements, des changements, je bouge énormément. Il a fallu qu’on s’entende vraiment bien avec Dominique Borg, ça a été un bonheur extrême de travailler avec elle. Il fallait qu’on s’accorde, pour que je sois à l’aise et qu’elle puisse travailler comme elle le voulait. Ça a été une vraie entente, un vrai travail d’équipe. Pour les textes aussi, quand on les chantait et que certains mots n’allaient pas, on retravaillait avec Lionel Florence et Patrick Guirao. Il y a vraiment eu un travail d’équipe, et ça a été essentiel pour qu’on puisse se sentir bien sur scène pendant un an.


Qu’est-ce que vous avez apporté sur les choses sur lesquelles vous êtes intervenue ?
J’ai juste demandé certaines petites choses par rapport à ce que j’allais faire sur scène. J’ai respecté complètement le travail de toutes les personnes qui ont travaillé sur ce projet, qui sont des multi professionnels, donc je n’avais pas grand-chose à dire sauf de prêcher pour ma paroisse et d’avoir des facilités pour ce que je fais sur scène. Je ne suis pas arrivée avec des croquis, en disant « Je veux ça et ça ». Jamais de la vie ! Quand le costume était fait, on en discutait, je disais « Je pense qu’il voudrait mieux l’ouvrir ici, le mettre sur le côté… ». Sur cette robe, on a mis énormément de temps pour trouver le système pour pouvoir la porter, parce qu’elle n’est pas du tout élastique, tout à fait rigide, elle était complètement moulante et j’ai 15 marches à descendre avec. C’était impossible. On ne pouvait pas l’ouvrir. Au bout d’un mois et demi on a trouvé. C’était vraiment un travail d’orfèvre, d’équipe, sur des petits détails qui allaient tout changer.

Toute la difficulté est d’être au timing, très synchro au niveau des scènes. Il y a du temps pour se changer ?
Moi je n’ai quasiment rien. Je suis pratiquement là une chanson sur deux donc j’ai une chanson à chaque fois pour changer de costume, de perruques, les emplacements des micros… j’ai deux spectacles, un sur scène, et un dans les coulisses. On est quatre autour de moi, c’est très agréable d’ailleurs, on rigole beaucoup parce qu’on est en speed. Une personne s’occupe des micros, pour enlever les boitiers, les mettre sur l’autre robe, parfois il faut passer des fils à l’intérieur de la robe, parfois à l’extérieur. Un coiffeur change ma perruque et deux habilleuses se débrouillent pour changer la tenue, les chaussures… On a trois minutes pour le faire.


Ca fait penser un peu à un stand de formule 1.
C’est exactement ça, j’arrive en courant et je repars en courant. C’est une belle expérience à avoir, parce que c’est une expérience de concentration extrême. Il y a une histoire, il faut rester dans l’histoire pendant tout le spectacle alors que j’en sors à chaque fois. A chaque fois que je sors de scène, je sors de l’histoire parce qu’on est dans les costumes. C’est un travail de concentration que de revenir tout le temps trois minutes après, dans l’histoire, concentrée, comme si j’étais juste sortie en attendant et que j’étais restée dans mon personnage. Au début, ça a été difficile et j’ai réussi à apprendre à rester dans mon personnage malgré tout ce qui peut se passer autour. C’est très fort.

Le personnage a évolué au fur et à mesure des représentations non ? Trois mois au Palais des Sports de Paris. Qu’est-ce qui a évolué le plus ?
Je considère que le premier mois de représentation a été un mois de répétition. Je vous dis que ça fait trois ans que nous préparons le projet mais bizarrement on a eu que deux mois de répétition effective, sur scène, avec les chorégraphies et la mise en scène. On n’a eu que deux mois, ce qui est excessivement court pour un projet aussi énorme. Quand j’ai commencé le spectacle, évidemment j’avais travaillé, on a composé un spectacle décent en public. Mais pendant un mois, j’ai eu l’impression de proposer d’autres choses, de chercher de nouvelles intonations, de nouvelles intentions, de nouvelles manières de proposer mon personnage, d’agir. Pendant un mois j’ai cherché et je cherche encore, ça varie encore et heureusement sinon je m’embêterais. Mais c’est vrai qu’aujourd’hui j’ai une base, pendant un mois je cherchais. Je pense que le spectacle était quand même bien mais aujourd’hui il est beaucoup plus complet. J’aimerais que toutes les personnes qui l’ont vu au début de l’aventure reviennent maintenant. J’ai deux amies qui sont venues il y a un mois et demi, elle m’ont dit que ce n’était pas le même spectacle. Il faut revenir !


Est-ce qu’il y a eu des petites surprises, pendant toutes ces représentations ? On en parlait avec Florian, Marc Antoine. Est-ce qu’il y a eu des moments, on s’est fait peur, par le fait de la complicité de chacun, où on s’est fait de petites frayeurs ? Qu’est-ce qui revient en mémoire ?
On a eu plein de galères techniques. Avec Marc Antoine, j’en ai une extraordinaire, a un moment donné, je vole et je suis donc attachée avec un harnais par deux fils. Je vole pendant tout le truc, lui est parterre, je le rejoins à la fin et me décroche. On a une scène de comédie, tragique, c’est très fort. Je décroche le premier, le deuxième, mais il y avait un fil parasite que je ne pouvais pas couper, j’étais complètement attachée, on n’y arrivait pas. On commence la scène, on a plein de déplacements. Moi j’étais encore accrochée, lui arrive, il me pousse, il faut qu’on trouve un moyen, il revient une deuxième fois et n’y arrive pas. Toute la salle était avec nous, en plus c’est une scène tragique, on avait changé tous les déplacements, le texte, parce qu’on était paumé. Je le pousse, en pensant « Laisse moi, je fais toute la scène ici, je vais me débrouiller ». Il m’a tué, il a été excellent. Il est revenu une troisième fois alors que je l’avais poussé deux fois. Il est revenu une troisième fois avec son air de Marc Antoine, d’homme viril, c’était extraordinaire. Je ne sais pas comment il a fait, c’était un fil qui ne se coupait pas, il s’est débrouillé et l’a arraché. Toute la salle a applaudit, ils étaient avec nous, en haleine. Des petits moments comme ça que j’adore, parce que ça réinvente le spectacle complètement. On arrive à 90 dates, on a fait le spectacle 90 fois, quand quelque chose change une fois, ça fait du bien.


Et ce n’est pas fini ! Est-ce qu’il y a une appréhension parce que le spectacle va maintenant voyager ?
Ça veut dire qu’il va falloir transporter tout ça. Techniquement, quand on est tous les soirs au même endroit, c’est une chose, quand on se déplace s’en est une autre. Est-ce qu’il y a une appréhension par rapport à ça ?
J’ai une totale confiance en les techniciens qui eux s’occupent de ça. On a finalement juste à arriver, à répéter le jour même et à être sur scène le soir. Finalement, ceux qui vont vraiment souffrir sont les techniciens, je pense à eux très forts, parce que juste pour une tête, il y a besoin de trois semi remorques, il va y avoir vraiment beaucoup de choses à trimballer. Ce sont eux qui vont morfler ! J’ai confiance. Il va y avoir une salle à découvrir chaque soir, un public qui vous attend. C’est formidable parce qu’en France il y a tellement de spectacles, on a eu un public formidable à Paris, qui nous a accueilli merveilleusement bien. En province, il y a une demande un peu plus forte parce qu’il y a moins de spectacles en province qu’à Paris donc il y a une vraie attente et on a tous très envie d’aller rencontrer le public de province.


Est-ce qu’il y a des réactions qui vous ont surprises par rapport au personnage de Cléopâtre ?
L’idée était d’incarner une période de l’histoire mais que ça raisonne au présent dans les chansons.
Oui, je pense que Kamel a réussi à faire ça, il s’est attaché à la vraie histoire. Évidemment on raconte 22 ans de l’histoire en deux heures, c’est très difficile, donc il faut broder, s’adapter par rapport à ce qu’on offre. C’est le côté historique. Il y a aussi des codes qu’on a laissés, la coupe de Cléopâtre, la frange… Des petits codes inconscients qu’on a tous en nous et qu’on a envie de revoir. J’ai envie de voir la coupe, du faste. Il a réussi avec les chorégraphies et les chansons à mettre tout ça dans un bain plutôt moderne et actuel, c’était sa vraie envie. Il avait envie de mixer l’antique et le moderne, et il a réussi. On a d’un coup en plein milieu du spectacle un ballet de momie sur une musique house, avec un ballet noir et blanc, juste après on a quelque chose de très oriental. Il a vraiment voulu mixer pour que le spectacle soit très riche. Il a réussi.


Bon voyage Cléopâtre Sofia !
Merci !
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Dim 22 Nov - 10:19 (2009)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

Okay voilà j'ai vu le spectacle ! Les décors et costumes sont grandioses, les chorégraphies et le son sont au top !
Juste 2 ou 3 chansons qui ne m'ont pas inspiré sinon le spectacle est nickel et bien rodé ! :bravo:
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
athor
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 194
Localisation: villeurbanne

MessagePosté le: Lun 23 Nov - 12:49 (2009)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

Notre anubis là vu je peux enfin en parler  
c vrai que le spectacle est grandiose  
les decors la musique sans parler des decors  
le seul reproche que g à faire pour la soiree que g passe  
c que la balance du son avait ete tres mal faite  
et je n'en veux pas du tout à sofia essaidi de s'etre fait remplacece soir là  
sa doublure est geniale 
:isis: Twisted Evil :isis:  

_________________


Revenir en haut
cleopatre


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2009
Messages: 10
Localisation: VILLEURBANNE

MessagePosté le: Mar 23 Mar - 08:34 (2010)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

oui c'est vrai que sofia essaidi et toute sa troupes de chanteur et chanteuse sont trop cool et surtout il faut acheter le dvd
_________________
cleopatre la belle gosse


Revenir en haut
cleopatre


Hors ligne

Inscrit le: 01 Fév 2009
Messages: 10
Localisation: VILLEURBANNE

MessagePosté le: Mar 23 Mar - 08:58 (2010)    Sujet du message: réposes à tous Répondre en citant

ils faut le convaincre et si il dit non et bien laisse tomber il reviendront peût être dans ta ville




_________________
cleopatre la belle gosse


Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Sam 27 Mar - 18:50 (2010)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale Répondre en citant

j'ai acheté le DVD ! Very Happy
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:22 (2017)    Sujet du message: Cléopâtre, la comédie musicale

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet FORUM D'ANUBIS Index du Forum Musique
Page 1 sur 1
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Egyptian_Theme by Mojy, © 2003 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com