FORUM D'ANUBIS Index du Forum   FORUM D'ANUBIS
Forum sur l'Egypte Antique
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
  FORUM D'ANUBIS Index du Forum

 
Tremblements de terre
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet FORUM D'ANUBIS Index du Forum Planète bleue Archives des catastrophes naturelles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:33 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

24/02/2004 c_mout

La magnitude d'un séisme est une valeur intrinsèque du séisme, indépendante du lieu d'observation, des témoignages de la population. La notion de magnitude a été introduite en 1935 par l'Américain Charles Francis Richter pour les séismes locaux Californiens afin d'estimer l'énergie libérée au foyer d'un tremblement de terre et pouvoir ainsi comparer les séismes entre eux. On parle depuis de l'échelle de Richter.
Le terme magnitude a été emprunté aux astronomes par comparaison avec la brillance relative d'une étoile vue par télescope.

Que représente la magnitude ?

La magnitude n'est pas une échelle en degré mais une fonction continue, qui peut être négative ou positive et, en principe n'a pas de limites. En réalité, sa valeur minimale est liée à la sensibilité du sismographe. Un sismographe très sensible peut enregistrer une magnitude de l'ordre de -2, équivalente à l'énergie dégagée par la chute d'une brique sur le sol d'une hauteur de 1 mètre. Sa valeur maximale est liée à la résistance de la lithosphère aux forces tectoniques et à la longueur maximum de la faille susceptible de se fracturer d'un seul coup. Le séisme de plus grande magnitude connu au cours de ce siècle est celui du Chili en 1960, de magnitude 9.5; la zone de rupture de la faille a atteint plus de 1000 km de long. C'est à cause de cette limite qu'on entend parfois parler des 9 degrés de l'échelle de Richter. Les séismes de magnitude supérieure à 9 sont très rares et la magnitude 10 semble être une limite raisonnable compte tenu de la solidité des roches et de la fragmentation des failles.
La magnitude n'est pas une échelle, c'est une fonction logarithmique; c'est à dire que lorsque l'amplitude du mouvement varie d'un facteur 10, la magnitude change d'une unité. Par exemple, un séisme de magnitude 6 est dix fois plus fort qu'un séisme de magnitude 5 et cent fois plus fort qu'un séisme de magnitude 4.

Lors de la rupture qui se produit au foyer d'un tremblement de terre, la plus grande partie de l'énergie se dissipe sous forme de chaleur. Une partie seulement se propage au loin sous forme d'ondes élastiques. Le rapport entre l'énergie des ondes et l'énergie totale, appelé rendement sismique, est estimé entre 20 et 30 %.
La magnitude de Richter mesure l'énergie émise sous forme d'ondes élastiques. Un séisme de magnitude 5.0 correspond à peu près à l'énergie dégagée par la bombe nucléaire qui détruisit Hiroshima. La relation qui existe entre la magnitude et l'énergie sismique libérée montre qu'un séisme de magnitude 7 libère à lui seul autant d'énergie qu'une trentaine de séisme de magnitude 6.

On ne doit pas confondre magnitude et intensité :
A l'inverse de la magnitude qui se calcule, l'intensité d'un séisme ne peut donner lieu qu'à une estimation.
La magnitude est une valeur associée uniquement au séisme. L'intensité est associée au lieu d'observation.
Il n'existe pas de véritable relation entre magnitude et intensité. Ainsi deux séismes de même magnitude peuvent donner en surface des intensités différentes. Inversement deux séismes de même intensité en un lieu peuvent avoir des magnitudes différentes.

Comment calculer la magnitude ?
La magnitude est calculée soit à partir de l'amplitude du signal enregistré par un sismomètre, soit à partir de la durée du signal lue sur le sismogramme. Son calcul nécessite plusieurs corrections tenant compte du type de sismographe utilisé, de la distance entre le séisme et la station d'enregistrement, de la profondeur du séisme, de la nature du sous-sol où se trouve la station d'enregistrement. Les corrections permettent de calculer partout dans le monde la même magnitude pour un même séisme.

Il existe plusieurs échelles de magnitude :

Magnitude locale ML :
on l'utilise pour des séismes proches dits séismes locaux. Elle est définie à partir de l'amplitude maximale des ondes P. Elle est toujours moyennée sur plusieurs stations en tenant compte des corrections locales.
Magnitude de durée MD :
on l'utilise également pour des séismes proches mais elle est définie à partir de la durée du signal.
Magnitude des ondes de surface MS :
elle est utilisée pour les séismes lointains, dits téléséismes, dont la profondeur est inférieure à 80 km. Elle se calcule à partir de l'amplitude des ondes de surface.
Magnitude des ondes de volume MB :
cette magnitude est définie pour tous les téléséismes et en particulier pour les séismes profonds, car ceux-ci génèrent difficilement des ondes de surface. Elle est calculée à partir de l'amplitude de l'onde P qui arrive au début du sismogramme.
Magnitude d'énergie ou de Kanamori MW :
elle est définie pour les très gros séismes. Elle est calculée à partir d'un modèle physique de source sismique et est reliée au moment sismique m0 :

m0 = µ.S.D
avec:
µ: rigidité du milieu
S: Déplacement moyen sur la faille
D: Surface de la faille

En principe, un séisme se caractérise par une seule magnitude, mais en pratique on obtient des résultats légèrement différents suivant l'appareil utilisé et suivant le type d'ondes enregistrées. Les résultats diffèrent beaucoup plus pour les très gros séismes, en particulier ceux dont la magnitude est supérieure à 7, le calcul des magnitudes MS et MW est alors mieux adapté.

Remarques :

Une magnitude ne peut pas être précise à plus de 0.25 degré près.
Les médias annoncent généralement MS qui décrit mieux les gros séismes. Les scientifiques utilisent toutes les données disponibles.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:33 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:37 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

24/02/2004 c_mout

Lorsqu'un matériau rigide est soumis à des contraintes de cisaillement, il va d'abord se déformer de manière élastique, puis, lorsqu'il aura atteint sa limite d'élasticité, il va se rupturer, en dégageant de façon instantanée toute l'énergie qu'il a accumulé durant la déformation élastique. C'est ce qui se passe lorsque la lithosphère est soumise à des contraintes. Sous l'effet des contraintes causées le plus souvent par le mouvement des plaques tectoniques, la lithosphère accumule l'énergie. Lorsqu'en certains endroits, la limite d'élasticité est atteinte, il se produit une ou des ruptures qui se traduisent par des failles. L'énergie brusquement dégagée le long de ces failles causent des séismes (tremblements de terre). Si les contraintes se poursuivent dans cette même région, l'énergie va à nouveau s'accumuler et la rupture conséquente se fera dans les plans de faille déjà existants. A cause des forces de friction entre les deux parois d'une faille, les déplacements le long de cette faille ne se font pas de manière continue et uniforme, mais par coups successifs, dégageant à chaque fois un séisme. Dans une région donnée, des séismes se produiront à plusieurs reprises le long d'une même faille, puisque cette dernière constitue un plan de faiblesse dans la lithosphère. A noter que les séismes ne se produisent que dans du matériel rigide. Par conséquent, les séismes se produiront toujours dans la lithosphère, jamais dans l'asthénosphère qui est plastique.



Lorsqu'un séisme est déclenché, un front d'ondes sismiques se propage dans la croûte terrestre. On nomme foyer le lieu dans le plan de faille où se produit réellement le séisme, alors que l'épicentre désigne le point à la surface terrestre à la verticale du foyer.


On distingue deux grands types d'ondes émises par un séisme: les ondes de fond, celles qui se propagent à l'intérieur de la terre et qui comprennent les ondes S et les ondes P, et les ondes de surface, celles qui ne se propagent qu'en surface et qui comprennent les ondes de Love et de Rayleigh.



Les ondes P sont des ondes de compression assimilables aux ondes sonores et qui se propagent dans tous les états de la matière. Les particules se déplacent selon un mouvement avant-arrière dans la direction de la propagation de l'onde. Les ondes S sont des ondes de cisaillement qui ne se propagent que dans les solides. Les particules oscillent dans un plan vertical, à angle droit par rapport à la direction de propagation de l'onde. Les ondes de Love ou ondes L sont des ondes de cisaillement, comme les ondes S, mais qui oscillent dans un plan horizontal. Elles impriment au sol un mouvement de vibration latéral. Les ondes de Rayleigh sont assimilables à une vague; les particules du sol se déplacent selon une ellipse, créant une véritable vague qui affecte le sol lors des grands tremblements de terre.


trouvé sur: http://www.ggl.ulaval.ca/personnel/bourque/s1/seismes.html
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:40 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

24/02/2004 c_mout

Nous disposons de deux échelles pour évaluer les tremblements de terre: l'échelle de Mercalli et l'échelle de Richter. Aujourd'hui, nous n'utilisons que celle de Richter, mais les séismes du passé ne peuvent être évalués que selon celle de Mercalli.


L'échelle de Mercalli a été développée en 1902 et modifiée en 1931. Elle indique l'intensité d'un séisme sur une échelle de I à XII. Cette intensité est déterminée par deux choses: l'ampleur des dégâts causés par un séisme et la perception qu'a eu la population du séisme. Il s'agit d'une évaluation qui fait appel à une bonne dose de subjectivité. De plus, la perception de la population et l'ampleur des dégâts vont varier en fonction de la distance à l'épicentre. On a donc avec cette échelle, une échelle variable géographiquement. Mais, à l'époque, on ne possédait pas les moyens d'établir une échelle objective.



L'échelle de Richter a été instaurée en 1935. Elle nous fournit ce qu'on appelle la magnitude d'un séisme, calculée à partir de la quantité d'énergie dégagée au foyer. Elle se mesure sur une échelle logarithmique ouverte; à ce jour, le plus fort séisme a atteint 9,5 sur l'échelle de Richter (Chili). Cette fois, il s'agit d'une valeur qu'on peut qualifier d'objective: il n'y a qu'une seule valeur pour un séisme donné. Aujourd'hui, on utilise un calcul modifié du calcul originel de Richter, en faisant intervenir la dimension du segment de faille le long duquel s'est produit le séisme.


Le graphique qui suit met en relation, la magnitude des séismes, sur échelle arithmétique, et l'énergie dégagée au foyer, sur échelle logarithmique; il présente aussi une comparaison entre quelques séismes les plus connus.



Un des grands séismes du Québec est celui de la Malbaie, en 1925. On le place ici avec une magnitude de l'ordre de 7, au même niveau que celui de San Francisco en 1989, mais il faut voir qu'en 1925, l'échelle de Richter n'était pas connue et qu'on ne possédait pas les instruments pour enregistrer l'énergie dégagée au foyer. C'est uniquement par comparaison avec son intensité évaluée à 11 sur l'échelle de Mercalli qu'on suppose que sa magnitude était de cet ordre. Cette courbe nous montre, qu'avec une progression arithmétique de la magnitude, l'énergie dégagée au foyer croît de manière exponentielle. En clair cela signifie qu'un séisme de magnitude 8, comme celui de Mexico en 1985 n'est pas 25% plus fort qu'un séisme de magnitude 6 comme celui de Saguenay en 1988, mais 1000 fois plus fort.

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:42 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

24/02/2004 c_mout

En moins d'une heure après un tremblement de terre, on nous annonce son épicentre. Comment arrive-t-on à localiser aussi rapidement et avec autant de précision un séisme?


Les ondes P se propagent plus rapidement que les ondes S; c'est cette propriété qui permet de localiser un séisme. Les ondes sismiques sont enregistrées en plusieurs endroits du globe par des appareils qu'on nomme sismographes. En gros, il s'agit d'un appareil capable de "sentir" les vibrations du roc; ces vibrations sont transmises à une aiguille qui les inscrit sur un cylindre qui tourne à une vitesse constante. On obtient un enregistrement du type de celui-ci.



En un lieu donné, comme les ondes P arrivent en premier, il y aura sur l'enregistrement sismographique un décalage entre le début d'enregistrement des deux types d'ondes; ici par exemple, il y a un retard de 6 minutes des ondes S par rapport aux ondes P.


Les vitesses de propagation des deux types d'ondes dans la croûte terrestre ont été établies et on possède par conséquent des courbes étalonnées, comme celle-ci.



Ce graphique nous dit, par exemple, que pour franchir une distance de 2000 kilomètres, l'onde P mettra 4,5 minutes, alors que l'onde S mettra 7,5 minutes pour parcourir la même distance; il y a un décalage de 3 minutes. Pour un séisme donné, il s'agit de trouver à quelle distance sur ce graphique correspond le décalage obtenu sur l'enregistrement sismographique; on obtient alors la distance entre le séisme et le point d'enregistrement. Dans notre exemple, la distance qui correspond à un décalage de 6 minutes est de 5000 km. Ceci ne nous donne cependant pas le lieu du séisme à la surface du globe. Pour connaître ce point, il nous faut au moins trois enregistrements.



Dans cet exemple, considérons les enregistrements d'un séisme en trois points: Halifax, Vancouver et Miami. Les enregistrements indiquent que le séisme se situe dans un rayon de 560 km d'Halifax, un rayon de 3900 km de Vancouver et un rayon de 2500 km de Miami. On situe donc le séisme au point d'intersection des trois cercles, soit à La Malbaie. En pratique, on utilise évidemment plus que trois points.

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:44 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

24/02/2004

Les séisme n'ont pas une répartition aléatoire à la surface de la planète, mais sont répartis selon un patron bien défini. Cette répartition ordonnée vient appuyer la théorie de la tectonique des plaques, particulièrement, en ce qui concerne l'existence de zones de subduction. On retrouve les séismes surtout aux frontières des plaques lithosphériques. De plus, on distingue trois classes de séismes, en fonction de la profondeur où ils se produisent: les séismes superficiels qui se produisent en faible profondeur, soit dans les premières dizaines de kilomètres, et qui se retrouvent autant aux frontières divergentes, c'est à dire le long des dorsales médio-océaniques qu'aux frontières convergentes au voisinage des fosses océaniques; les séismes intermédiaires qui se produisent entre quelques dizaines et quelques centaines de kilomètres de profondeur et se concentrent uniquement au voisinage des limites convergentes; les séismes profonds qui se produisent à des profondeurs pouvant atteindre les 700 km, soit en pratique la base de l'asthénosphère, et qui se trouvent exclusivement au voisinage de limites convergentes.


A la convergence de plaques, les trois classes de séismes se distribuent selon un patron défini. Prenons comme exemple la zone de convergence Kouriles-Japon dans le nord-ouest du Pacifique.



On y voit que les trois classes de séismes se répartissent selon des bandes parallèles aux fosses océaniques: d'est en ouest, séismes superficiels, séismes intermédiaires et séismes profonds. Pour comprendre cette répartition, faisons une coupe (A-B) à la hauteur des Kouriles.




Cette coupe montre que la plaque du Pacifique, à droite, vient s'enfoncer sous la plaque eurasienne, à gauche, provoquant le volcanisme qui forme l'arc insulaire des Kouriles. Là où les deux plaques lithospériques rigides entrent en collision et se courbent, les fractures dans la lithosphère produisent des séismes de faible profondeur. L'enfoncement d'une plaque rigide dans l'asthénosphère plastique ne se fait pas sans ruptures et fractures dans cette plaque, ce qui déclenche des séismes intermédiaires et des séismes profonds. Puisque les séismes ne peuvent être initiés que dans du matériel rigide, cassant, on a ici une belle démonstration qu'il y a bel et bien enfoncement de plaque lithosphérique rigide dans l'asthénosphère, sinon il n'y aurait pas de séismes intermédiaires et profonds. C'est la raison pour laquelle les séismes intermédiaires et profonds sont confinés aux frontières convergentes. La répartition des foyers des trois classes de séismes dans cette plaque qui s'enfonce explique la répartition des épicentres en surface.

Voici une bonne illustration de ce qui vient d'être dit. Cette carte présente l'historique des séismes au El Salvador. Elle est tirée du site http://neic.usgs.gov/ qui donne beaucoup d'information sur ce séisme du 12 janvier 2001 et que vous êtes invités à visiter. Elle montre la répartition des séismes en fonction de leur profondeur



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

il manque sur cette carte le seisme qui a touché l'iran.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:46 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

24/02/2004 c_mout

Une secousse tellurique de magnitude 5 sur l'échelle ouverte de Richter a été enregistrée lundi à 18h31 dans le Doubs et la région Rhône-Alpes par le réseau de capteurs Sismalp basé à Grenoble. La Protection civile de Besançon ne faisait état d'aucune victime connue en milieu de soirée.

L'Institut de physique du globe de Strasbourg, pour sa part, parlait d'une magnitude de 5,1-5,2.

Selon les premières informations du réseau Sismalp, la secousse ressentie dans le Doubs, la région lyonnaise, les villes de Grenoble, de Chambéry, d'Annecy, de Saint-Etienne ou encore de Roanne a duré entre 10 et 15 secondes. L'épicentre de ce tremblement de terre se situe près de Baume-les-Dames, à 20km à l'est de Besançon (Doubs), selon les sismologues.

Lundi soir, la Protection civile de Besançon confirmait qu'il n'y avait aucune victime signalée et qu'il ne semblait pas y avoir de dégâts importants. La tombée de la nuit empêchait toutefois d'être formel à ce sujet.

Le maire de Baume-les-Dames a appelé la Protection civile pour signaler qu'il n'avait pas rencensé de dégâts apparents après avoir fait un tour nocturne de sa commune. Une nouvelle évaluation sera faite mardi à la lumière du jour.

Concernant les coupures d'électricité, EDF devait rétablir le courant sur certaines communes, notamment à Besançon, alors que plusieurs lignes téléphoniques étaient coupées.

Dans le département de la Loire, les pompiers ont reçu près de 200 appels provenant des agglomérations de Saint-Etienne et de Roanne, mais ne signalaient pas de dégâts importants.

Cette région a déjà été l'objet de secousses, mais rarement d'une telle importance. C'est la deuxième fois en un an qu'un tel séisme se produit dans l'est de la France. L'année dernière, l'épicentre était situé à Rambervillers (Vosges), avec une magnitude de 5,4. Mais l'origine du séisme de lundi est totalement indépendante. Ce dernier se situe dans le système de failles de la fosse rhénane et de la fosse de Bresse.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:49 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

24/02/2004 Morgane

Une chose à dire! J'AI EU LES FOUETTES
C'est assez impressionnant, un son biensourd nous a surpris, on sent bien que ce son vient du fond, et le sol est entrain de trembler sous nos pieds! La secousse ,n'a durée que 7 secondes, mais ceci est suffisament long pour mermettre aux personnes ressentant les secousses, de se demander ce qui se passe et avoir l'envie de sortir (j'habite dans un village pas de soucis pour sortir!!!!) Mais réellement ça fait bien peur, sur le coup et même après. heuruesement pas de gros dégats, mais ces secousses deviennent de plus en plus fréquentes...

27/08/2004 Forumanubis

Seisme au Japon

Un séisme d'une magnitude préliminaire de 5,6 sur l'échelle de Richter a secoué le sud-ouest du Japon, lundi, mais on ne déplore dans l'immédiat ni victime ni dégât.
L'épicentre de ce séisme qui s'est produit à 13h36 locales (4h36 GMT) était située à 30km sous le plancher océanique près de la ville de Tsurumi dans la préfecture d'Oita, a précisé l'Agence météorologique.
La préfecture d'Oita est située dans la pointe méridionale de l'île de Kyushu, la principale île du sud de l'archipel nippon.
Selon l'Agence météorologique, il n'y a pas de risque de tsunami après cette secousse.
C'est la deuxième fois en deux jours qu'un séisme secoue le Japon. Dimanche, c'est un tremblement de terre d'une magnitude préliminaire de 6,1 sur l'échelle de Richter qui s'est produit dans la préfecture de Miyagi, dans le nord du pays, blessant une femme âgée de 66 ans qui a chuté dans un escalier.

28/08/2004 Darla

La terre tremble chaque jour sous nos pieds au Japon, mais il faut vivre là-bas pour le ressentir, la première fois que j'y suis allée en tant que touriste, je n'ai pas ressenti ou pas réalisé, mais après quand j'y ai habité quelques années, je sentais la terre trembler, bien sûr c'est très léger, ensuite on y pense même plus, ça devient une habitude.
_________________


Dernière édition par forumanubis le Mer 28 Mai - 14:43 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:51 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

05/12/2004 Forumanubis

Seisme en Alsace
Une nouvelle fois un seisme en Alsace, nos lits ont encore décollés et nos affaires en mal d'équilibre sont tombés. Ca a duré 2 secondes mais suffisament pour nous réveiller. Sinon pas de bobos

La forte secousse tellurique ressentie en Alsace et plus généralement dans le nord-est de la France à 2H53 locales (1H53 GMT) dans la nuit de samedi à dimanche, était d'une magnitude de 4,9 sur l'échelle ouverte de Richter, a indiqué l'Observatoire des sciences de la terre de Strasbourg.

L'épicentre du séisme a été localisé par les sismologues de Strasbourg dans l'ouest de l'Allemagne, près de Fribourg, par 48,11 degrés de latitude nord et 8,02 degrés de longitude est.

La secousse a été particulièrement ressentie dans le sud de l'Alsace. "Nous avons reçu plus d'un millier d'appels en une vingtaine de minutes", a indiqué le chef de salle de permanence des pompiers pour le Haut-Rhin à Colmar. Aucun dégât n'a été signalé.

Le réseau d'alerte trinational (France-Allemagne-Suisse) a en revanche signalé aux pompiers du Haut-Rhin "quelques dégâts" près de l'épicentre du séisme situé précisément au village de Waldkirch dans l'ortenaukreiz Emmendingen, à une trentaine de kilomètres à l'est de Colmar. Les homologues allemands des pompiers alsaciens ont fait état d'une magnitude de 5,9 degrés sur l'échelle de Richter, a indiqué le responsable des pompiers du Haut-Rhin.

Pompiers et gendarmes du Bas-Rhin et du département des Vosges ont également reçu de nombreux appels téléphoniques.

"Nous avons de nombreux appels émanant surtout de l'est du département (des Vosges), c'est à dire du secteur d'Epinal et Saint-Dié", a indiqué le chef de salle de permanence des pompiers dans le département.

"Aucun dégât et aucune victime ne nous ont été signalés", a-t-il ajouté.

La plus importante secousse relevée précédemment dans la zone sismique du fossé rhénan avait atteint une magnitude de 5,9 degrés sur l'échelle de Richter le 22 février 2003 et avait été ressentie jusqu'en région parisienne.

Un total de 55 communes de Lorraine, d'Alsace et de Franche Comté avaient été ensuite été déclarées en état de catastrophe naturelle à la suite de ce séisme dont l'épicentre avait été situé dans les Vosges près de Rambervillers.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:53 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

03/02/2005 gipn90

Séisme de magnitude 4,2 près dans le sud de l'Espagne

Un tremblement de terre de magnitude 4,2 sur l'échelle ouverte de Richter, a secoué jeudi la province de Murcie, dans le sud-est de l'Espagne, a annoncé l'Institut géographique national (IGN).

Le séisme a eu lieu à 12h40 locales (11h40 GMT) au sud-ouest de Bullas, à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de la ville de Murcie.

La mairie de Bullas, contactée par l'AFP depuis Madrid, a précisé que selon ses premières informations, le séisme n'avait pas causé de dégâts matériels.

Le centre régional de coordination des secours a indiqué avoir reçu des dizaines d'appels téléphoniques, mais aucun ne faisant état de blessé.

Un séisme de magnitude 4,6 s'était produit le 29 janvier dans la région de Bullas, prvoquant des dommages matériels dans la localité voisine de Lorca où 200 édifices avaient été endommagés. Un séisme de même magnitude avait eu lieu dans la région le 6 août.

En 1999, une secousse de 5,2 degrés sur l'échelle de Richter, avec pour épicentre Mula, située à 17 kilomètres de Bullas, avait provoqué d'importants dégâts matériels et blessé plusieurs personnes. Ce séisme avait été l'un des plus violents depuis le début du siècle en Espagne.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:56 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

05/04/2005 Paroles-divines

Bonjour,

La Terre a un petit peu tremblé à l'Ile d'Oléron hier soir. Il y a eu apparement deux secousses, de 4°5 sur l'échelle de Richter.
Pas de dégats, pas de victimes à signaler à part quelques appels vers les pompiers.

Je me rappelle qu'Haroun Tazzief (j'ai beaucoup aimé regarder ses émissions quand j'étais jeune sur notre planète)disait qu'il pourait y avoir des petits tremblements de terre en France, surtout vers la partie Sud.

Je voulais vous communiquer cette information, je crois que je vais rester longtemps avec vous sur ce forum, il me plaît beaucoup....
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:58 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

11/04/2005 Paroles-divines

Le Japon a encore eu une nouvelle secousse de 6,1 sur l'échelle de Richter. C'est la plus forte secousse qu'ils ont eu jusqu'alors. Ils sont habitués aux séismes les Japonais, ils ont des bâtiments antisismiques, et font régulièrement des exercices.

La secousse a été ressentie sur un rayon de 52 km jusqu'à lîle de Chiba.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 16:59 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

15/04/2005 gipn90

Une plage de Thaïlande ravagée par le tsunami du 26 décembre.

Depuis le violent séisme du 26 décembre dernier qui a déclenché un tsunami meurtrier dans l’Océan Indien, les experts s’interrogent sur les risques d’un nouveau tremblement de terre dans cette région. La faille de Sumatra et la fosse de la Sonde pourraient être à l’origine de très forts séismes dans le futur, selon une étude publiée aujourd’hui dans la revue Nature.

Le 26 décembre la plaque indienne a glissé d’environ 15 mètres sous la micro-plaque birmane, provoquant un séisme de magnitude 9 sur l’échelle de Richter dont l’épicentre était très proche de l’île indonésienne de Sumatra. Ces mouvements de plaques augmentent les tensions sur les autres zones de subduction.

L’équipe de John McCloskey (Université d’Ulster) a calculé que la pression avait augmenté de 9 bars en certains points de la faille de Sumatra qui court sous l’île indonésienne. Les chercheurs ont utilisé un modèle mathématique pour effectuer ces calculs à partir des secousses enregistrées après le séisme du 26 décembre.

La prochaine menace serait donc un séisme de magnitude 7 à 7,5 le long de cette faille, selon McCloskey et ses collègues. La fosse de la Sonde, au large de l’île de Sumatra, subit également de fortes tensions. A cet endroit un séisme pourrait atteindre une magnitude de 8,5 sur l’échelle de Richter.

Ces calculs n’ont pas pour autant valeur de prédiction. D’une part parce que les données sur ce qui se passe dans la zone de Sumatra sont parcellaires, d’autre part parce que les scientifiques ne savent pas au bout de combien de temps les tensions accumulées se libèrent.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 17:01 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

20/05/2005 Forumanubis

Séisme: prédire le risque au jour le jour

Les Californiens sont les premiers au monde à pouvoir tester un système de prévisions quotidiennes du risque de séisme. Sur une carte colorée les habitants de cette région pourront voir quelle est la probabilité pour que leur localité subisse une secousse dans les 24 heures. Ce modèle de prédiction, présenté aujourd’hui dans la revue Nature, a été mis au point par des chercheurs américains de l’US Geological Survey et de l’Institut fédéral suisse de technologie de Zurich.

Si la zone est rouge, le risque est de un sur 10, si la zone est bleue le risque est très faible, inférieur à un sur 10.000. Cependant ce n’est pas avec ce système que les Californiens seront avertis de la survenue du très redouté ‘’Big One’’ ou même d’un très fort séisme. L’outil permet surtout de prévoir les répliques suivant une forte secousse, sachant que ces répliques peuvent être aussi destructives que le séisme.

Les failles californiennes, notamment celles de San Andreas, sont surveillées de très près depuis longtemps avec les systèmes les plus performants. L’équipe de Lucile Jones et de Matthew Gerstenberger s’est donc appuyé sur cette connaissance ainsi que sur les lois classiques de la sismologie pour modéliser le risque. Si le modèle tient la route il pourrait intéresser d’autres régions du monde traversées par des failles actives et menaçantes.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 17:04 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

15/06/2005 Paroles-divines

La terre a tremblé au Nord du Chili d'une magnétude de 7,9 sur l'échelle de Richter . J'ai vu des images impressionnantes sur Cnn hier soir. Il y a pas mal de dégâts et des victimes. Ils ont relevé 8 déces.

Ensuite, c' est au tour de la Californie cette fois. Mais au large des côtes. Ils avaient cru à un tsunami, ils avaient fait des évacuations. L'alerte du tsunami a été levée : pas de dégâts, ni de victimes.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
forumanubis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 28 Fév 2008
Messages: 1 273

MessagePosté le: Mar 20 Mai - 17:06 (2008)    Sujet du message: Tremblements de terre Répondre en citant

23/06/2005 Forumanubis

La terre a tremblé sur la côte atlantique

Le séisme de 4,2 sur l'échelle de Richter s'est ressenti de
Saint-Nazaire à Noirmoutier, mercredi soir.

L'épicentre est situé à l'est du village de Bouin, en Vendée. Selon un communiqué de l'Observatoire des Sciences de la terre de Strasbourg, le séisme s'est produit à 21h41. Aucun blessé, ni dégât n'a été signalé par les pompiers.

La population a senti les murs des habitations trembler pendant deux à trois secondes, et a ressenti une réplique de moindre intensité quelques minutes plus tard.

L'Ouest relativement habiotué à ce genre de séisme. Saint-Nazaire avait d'ailleurs déjà été touchée par un tremblement de terre en 1993. On se souvient aussi du séisme qui avait secoué la région de Lorient et une bonne partie de la Bretagne le 30 septembre 2002. Il avait été évalué à 5,4 sur l'échelle de Richter. En 1997, une secousse avait également été ressentie dans la région de Fontenay-le-Compte en Vendée. Derniers séismes en date, les 5 et 18 avril derniers : la terre avait alors tremblé sur l'île d'Oléron.
La région subit les effets de la remontée vers le Nord du continent africain.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:20 (2017)    Sujet du message: Tremblements de terre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet FORUM D'ANUBIS Index du Forum Archives des catastrophes naturelles
Page 1 sur 4 Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Sauter vers:  
 
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Egyptian_Theme by Mojy, © 2003 Mojy - Mojytech
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com